Les principaux appareils électroniques présents dans un bloc opératoire

Dans un hôpital, il est essentiel de ne jamais faire l’impasse sur les appareils de travail puisqu’il s’agit de sauvegarder la vie humaine. L’absence d’un seul appareil, qu’importe le service, pourrait créer un manque d’informations au niveau des médecins. Cela peut conduire à l’irréparable. Pour un bloc opératoire, voici alors un point des principaux appareils électroniques à avoir.

Le moniteur multiparamétrique

Lorsqu’un patient est envoyé au bloc opératoire, cela peut être pour une intervention bénigne ou un peu plus grave. Dans l’un ou l’autre des cas, il est important de pouvoir suivre ses constantes vitales pour réagir à temps avant qu’une intervention de routine ne devienne grave.

C’est alors qu’intervient le moniteur multiparamétrique. Sur son écran parfois tactile, on voit afficher l’ECG du patient, sa température corporelle, sa pression artérielle, son rythme cardiaque… Tous les moniteurs multiparamétriques ne fournissent pas les mêmes informations. Cela représente donc un critère à exploiter lors du choix de l’appareil.

Parce que la technologie est au service de la santé, il existe aujourd’hui des moniteurs multiparamétriques qui fonctionnent sur un réseau sans fil. Ainsi, les données recueillies au fur et à mesure chez un patient peuvent être envoyées instantanément à une centrale de surveillance des patients.

Cette fonctionnalité assez récente est très pratique lorsque plusieurs patients présentant les mêmes symptômes sont traités simultanément. Au vu de son importance, le moniteur multiparamétrique ne peut donc pas être absent dans un bloc opératoire.

Le défibrillateur automatique

Le défibrillateur est un appareil que la plupart des chirurgiens ne rêvent pas d’utiliser dans un bloc opératoire. Néanmoins, cela n’est pas une raison pour ne pas toujours en prévoir un. En cas d’arrêt cardiaque, tout se joue à la minute près.

Il est donc indispensable d’avoir l’appareil à portée de main pour relancer le cœur très rapidement, et c’est le défibrillateur qui joue ce rôle. Il existe aujourd’hui des défibrillateurs automatiques disposant d’écran tactile et qui font également du monitoring.

Vous n’avez alors plus besoin de placer votre oreille sur la poitrine du patient pour vérifier si son cœur bat à nouveau. Après chaque défibrillation, l’écran affiche les signes vitaux les plus importants. Avec son caractère compact, le défibrillateur automatique vous fait gagner de la place, surtout si vous avez un petit bloc opératoire.

Le bistouri électrique

Le bistouri électrique a connu une certaine évolution ces dernières années. On en voit donc aujourd’hui avec un écran tactile qui propose plus de commandes. Cet appareil électronique permet de sectionner des tissus pendant une opération.

Puisqu’il s’agit d’une intervention très délicate, le bistouri électrique apporte toute sa précision au chirurgien. Cet appareil est pratique en tous points, car le chirurgien peut régler la puissance de coupe.

Sachez que la plupart de ces appareils sont certifiés et qualifiés. Ils doivent respecter un certains nombre de normes strictes. Plusieurs firmes de haute-technologie situées en France fabriquent les composants électroniques qu’on retrouve dans ces appareils comme cette société présentée ici.

Vos commentaires sont les bienvenus

      Laisser un commentaire